Collection Architectures

William Hayon, Jean-François Chevrier

Paysages territoires

L’Île-de-France comme métaphore

Paysages territoires

Textes et témoignages de : Yves-Marie Allain, Sandra Alvarez de Toledo, Samuel Beckett, Michel Boudefroy, Philippe Bruneau de Miré, Lucius Burckardt, Jean-François Chevrier, Françoise Choay, Patrick Confetti, M. et Mme Desvignes, Élie Gossé, William Hayon, Alain Huber, Richard Payne Knight, Alain-Victor Marchand, Laurent Marty, Patrice Motté, Elvire Perego, Uvedale Price, Gilles Saussier, Jean‑Philippe Siblet, Léon Simonin.  

Collection : Architectures
24,5 × 30 cm, 432 p., 520 photographies et illustrations en couleur, 2002.
ISBN 2-86364-113-1
Prix : 45 €

  • Imprimer la fiche

L’Île-de-France, autour de sa ville phare, Paris, est l’une des régions les plus riches et les plus actives d’Europe. Mais le volume d’activités d’un territoire métropolitain aussi développé révèle la vulnérabilité du patrimoine paysager confronté à une pression urbanistique de plus en plus prégnante. C’est pourquoi les actions de protection menées par la Direction régionale de l’environnement sont particulièrement nécessaires et significatives dans cette région.
Parmi plus de cinq cents sites classés en Île-de-France, douze sont présentés ici, dont la superficie et la définition patrimoniale varient très largement, depuis un jardin du xviiie siècle jusqu’à une vallée agricole, depuis une carrière de craie jusqu’à l’emprise d’un domaine de chasse royale, en passant par la réserve naturelle d’une zone inondable, le cours enfoui d’une rivière ou les parages d’une institution psychiatrique.
Douze monographies, construites comme douze histoires originales, à partir d’une enquête photographique, traduisent cette diversité de territoires habités, parlés, racontés ou rêvés.
Le parcours du photographe, orienté par une connaissance géographique, constitue la trame d’un récit descriptif, nourri de témoignages contemporains et de documents historiques ou littéraires. Cette approche des paysages privilégie l’écoute, la perception du mouvement, le renouvellement du regard et l’imaginaire. La complexité, l’ambiguïté et le paradoxe n’ont pas été écartés du récit, non plus que l’épaisseur ou l’opacité liées à la création artistique.
L’Île-de-France comme métaphore se présente comme un album photographique, mais c’est aussi une somme documentaire. Et surtout un essai, à plusieurs voix, de défense et illustration de l’environnement.
Douze sites, douze photographes :
La Bièvre, une rivière en ville, un site à réinventer, par Donato Di Blasi / Meudon, une carrière de craie à l’ère préindustrielle, par Patrick Faigenbaum / Versailles, les machines du roi ou l’organisation d’un territoire, par Paola Salerno / Le désert de Retz, un jardin d’illusion ou l’histoire d’une nature en ruine, par Suzanne Lafont / Les Buttes Chaumont, une promenade du xixe siècle et les rebuts de l’histoire, par Jean-Louis Schoellkopf / Le parc de Saint-Cloud, décembre 1999, la culture à l’épreuve de la nature, par Frédéric Delesalle / La forêt de Fontainebleau, l’éternelle forêt au risque du présent, par Jean-Louis Elzéard / La Bassée, une réserve alluviale ou la diversité biologique, par Mikael Levin / Le ru d’Ancœur, du fief au domaine agricole ou Cézanne et les néo-ruraux, par Gérard Dalla Santa / La vallée de l’Epte, les replis d’un paysage ou l’histoire en parallèle, par Gilles Saussier / La vallée de la Mérantaise, une vallée comme les autres à traiter autrement, par Marie-Claire Ciavaldini / La Haute-Île, un méandre de la Marne ou un domaine à la dérive, par Marc Pataut.
Suivi d’un entretien sur le thème « Du paysage au territoire » entre Jean-François Chevrier, William Hayon et Elvire Perego.